On-Page SEO – guide 2019 :
Anatomie d’une page parfaitement optimisée

 

En ce qui concerne le référencement on-page ou seo on-page, je suis certaine que vous en avez déjà entendu parler maintes fois des balises méta et de la densité des mots clés…

Si vous cherchez des stratégies pratiques que vous pouvez utiliser sur votre site aujourd’hui, je vous conseille de suivre les conseils qui vont suivre.

Il s’agit d’une simple liste de contrôle qui vous aidera à générer plus de trafic sur votre site et à être d’avantage visible sur les moteurs de recherche à partir de votre contenu publié.


Mettez votre mot clé au début de la balise title

Votre balise titre est le facteur de référencement le plus important de la page. Plus le mot-clé est proche du début de la balise title, plus il a de poids au niveau des moteurs de recherche. Google a déclaré que les 3 à 5 premiers mots d’une URL ont plus de poids que les suivants.

Faites-en sorte que vos urls soient agréables à lire et SEO-friendly (pas d’accents, ni de caractères spéciaux par ex.). Évitez les urls laides : digit2go/12/02/2019/catégorie/titredelarticle. Rédigez des titres courts et riches en mots-clés :  digit2go.com/votremotcle


Ajouter des modificateurs de requête large à votre titre

L’ajout de modificateurs comme « 2019 » « meilleur » « guide », « étude », vous aide à classer les versions à longue traîne de votre mot-clé cible.


Enveloppez votre titre dans une balise <h1>.

La plupart des CMS comme WordPress ajoutent automatiquement la balise h1 au titre de votre billet de blog. Vérifiez le code de votre site pour vous assurer que votre titre bénéficie bien de la balise h1 qu’il mérite.

J’avais pour habitude de penser que WordPress dotait mes titres d’articles automatiquement de balises H1… jusqu’à ce que je voie réellement le code de mon site et me rende compte que certaines pages ou articles n’en possédaient pas.

Ensuite, j’ai réalisé que les thèmes WordPress utilisent parfois des balises h1 pour augmenter la taille d’un texte. Du coup de me retrouvais avec plusieurs balises h1 sur certaines pages.

Vérifiez le code de votre site pour vous assurer que vous n’avez qu’une seule balise h1 par page. Et cette balise h1 doit contenir votre mot-clé cible.


Attirez vos lecteurs avec du multimédia

 

seo-on-page

 

L’utilisation d’images, de vidéos et de diagrammes peut réduire le taux de rebond et augmenter le temps passé sur le site : deux facteurs critiques de classement de l’interaction utilisateur.

Vous remarquerez que j’agrémente volontiers mes pages et articles de jolies images et de copies d’écran pour appuyer mes textes.

C’est parce que je crois fermement que cela améliore mon contenu. Et cela présente un avantage en termes de référencement : le contenu multimédia renforce les signaux d’interactions des utilisateurs auxquels Google prête attention.

Et cela augmente la valeur perçue de votre contenu, ce qui signifie que les gens sont plus susceptibles de revenir sur votre site.


Envelopper les sous-titres dans des balises h2.

Incluez votre mot-clé cible dans au moins un sous-titre…et enveloppez le d’une balise <h2>. Respectez bien la hierarchie des balises hn (h1/h2/h3).


Utilisez votre mot-clé dans les 100 premiers mots de votre premier paragraphe.

C’est quelque chose que vous faites probablement naturellement.

Mais beaucoup de gens commencent leurs articles avec une intro interminable et utilisent leur mot-clé pour la première fois beaucoup plus loin dans le texte.

Au lieu de cela, incluez votre mot-clé quelque part dans les 100 premiers mots environ. Cela aide Google à comprendre en quoi consiste votre page.

Voici un exemple d’utilisation de mot clé dans les premiers mots du premier paragraphe :


mot-cle-au-debut-du-premier-paragraphe


Conception responsive.

Google a commencé à pénaliser les sites non adaptés aux mobiles en 2015. Et il est probable qu’ils deviendront encore plus sévères à l’avenir. Si vous voulez adapter votre site à tout type d’écran, je vous recommande un design responsif.

Et avec l’ indexation Mobile-first en direct , un site optimisé pour les mobiles est désormais un impératif absolu.

Je serais surpris que votre site ne soit pas encore compatible avec les appareils mobiles. Mais si ce n’est pas le cas, peut-être que l’incitation à augmenter le trafic sur les moteurs de recherche vous poussera à franchir le pas.

Et si vous envisagez de rendre votre site compatible avec les appareils mobiles, je vous recommande vivement de choisir un design responsif. À mon avis, c’est idéal pour l’expérience utilisateur. De plus, Google le préfère .


Utilisez les liens sortants.

Les liens sortants vers des pages liées sont un signal de pertinence qui aide Google à comprendre le sujet de votre page. Une étude récente a révélé que les pages comportant des liens sortants surpassent les pages sans liens sortants.

Ne pas créer de liens pourrait être la première erreur de référencement sur la page que les gens commettent. J’essaie d’utiliser 2 à 4 liens sortants par 1000 mots. C’est une bonne règle pour la plupart des sites.

Gardez à l’esprit que les sites que vous associez reflètent sur votre image de marque. Assurez-vous donc de vous connecter aux sites d’autorité chaque fois que cela est possible.


Liens internes

Ajoutez 2-3 liens internes à chaque page/article. Si vous voulez voir un exemple d’utilisation de liens internes, consultez Wikipedia.

Pour eux c’est facile d’ajouter plus de 50 liens internes par page, car il s’agit de Wikipedia. Je recommande une approche plus simple (et plus sûre): créez un lien vers 2-3 articles plus anciens lorsque vous en publiez un nouveau. Et si vous n’avez pas encore le nombre voulu d’articles pour créer assez de liens, pensez à en rajouter plus tard pour compléter votre maillage interne.


exemple-maillage-interne-wikipedia


Optimisez la vitesse de chargement de votre site

Google utilise la vitesse de chargement de pages parmi les critères qui définissent le classement des sites internet. Selon une étude, 500 ms de chargement supplémentaires provoquent chez Google 20 % de recherche en moins.

Je conseille d’essayer d’optimiser votre site de façon à rester en dessous de 3 secondes de temps de chargement. Car une grande partie des internautes ne reviendront pas sur un site qui est trop long au chargement. Et souvent ressortent même avant que le site ait fini de charger. Vous pouvez augmenter la vitesse de votre site, entre-autres, en utilisant un CDN (utile si votre clientèle ou audience se trouve dans plusieurs pays), en compressant les images et en passant à un hébergement plus rapide.

Vous pouvez facilement vérifier la vitesse de chargement de votre site en utilisant l’excellent GTMetrix.com :

exemple-vitesse-de-chargement-test-GTMetrix


Musclez votre référencement on-page avec des mots-clés LSI

Les mots-clés LSI (indexation sémantiques latente) sont des synonymes que Google utilise pour déterminer la pertinence (et éventuellement la qualité) d’une page. Intégrez-les un peu partout, dans chaque article.

Je ne raffole pas des mots-clés LSI parce que je rédige habituellement du contenu assez long. (Un contenu long augmente les chances que vous utilisiez naturellement des mots-clés LSI).

Mais si vous voulez être sûr à 100% que vous utilisez des mots-clés LSI, recherchez votre mot-clé dans Google et faites défiler jusqu’à la zone «Recherches associées à…» en bas de la page. Voici un exemple pour la requête « SEO on-page » :

exemple-recherches-associees-Google


Optimisez vos images

Assurez-vous que les noms des fichiers image incluent votre mot-clé cible (par exemple, on-page-seo.png) et que votre mot-clé cible fait partie de votre texte alt.

exemple-optimisation-image-mots-cles


Utilisez les boutons de partage social

Les signaux sociaux ne pas jouent peut-être pas un rôle direct dans le classement de votre site, mais les réseaux sociaux génèrent plus de trafic sur votre site. Et plus il y a de personnes qui partagent votre contenu, plus il y a de chances que quelqu’un vienne voir le contenu de votre article directement sur votre site.

Même si les signaux sociaux ne constituent pas une partie importante de l’algorithme de Google, les partages sociaux sur des sites tels que Facebook, Twitter et LinkedIn peuvent vous donner un coup de pouce indirect au classement.

C’est pourquoi j’ai placé des boutons de partage social à la fin de chaque article :

boutons-de-partage-medias-sociaux


Publiez du contenu long

Un contenu plus long a tendance à se classer nettement plus haut sur la première page de Google.

En règle générale, je m’assure que tous mes articles contiennent plus de 1000 mots et que mon contenu soit lisible et utile pour mon audience. Un contenu plus long vous permet de mieux utiliser votre mot clé cible, donc génère également un trafic plus important.


Augmenter le temps de présence sur votre site

Si quelqu’un appuie sur son bouton retour immédiatement après avoir atterri sur votre page, c’est le signe d’une page de mauvaise qualité. C’est pourquoi Google utilise le « temps moyen passé » pour évaluer la qualité de votre contenu. Augmentez votre temps moyen passé par visiteur en écrivant un contenu long et engageant qui incite les gens à lire et à rester sur votre site.


Contenu de qualité

Je sais que vous en avez marre d’entendre parler de «contenu de qualité» dès lors qu’on parle de SEO naturel.

Même si les moteurs de recherche ne disposent d’aucun moyen direct de déterminer la qualité, ils disposent de nombreuses méthodes de mesures indirectes , telles que:

  • le nombre de visiteurs réguliers
  • les favoris Google Chrome
  • le temps passé sur le site
  • le taux de rebond
  • la recherche Google de votre marque

En d’autres termes, un excellent contenu ne vous fera certainement pas de mal. Il n’y a donc aucune raison de NE PAS publier d’impressionnants contenus à chaque fois. Et n’oubliez pas l’importance de l’orthographe et de la grammaire !


Encouragez les commentaires de blogs 

Je soupçonne depuis longtemps que les résultats de recherche de Google donnent un léger avantage aux sites contenant beaucoup de commentaires.

C’est pourquoi je n’ai pas été surpris lorsque Google a déclaré qu’avoir une communauté florissante sur votre site pouvait aider à monter au niveau du classement.

C’est pourquoi il est judicieux d’encourager les gens à commenter les articles de votre blog.


Maximiser le CTR organique

Il n’y a aucun doute dans mon esprit que Google utilise le taux de clic organique comme signal de classement.

(Plus de clics = plus de trafic)


Publiez du contenu qui correspond à la demande de l’utilisateur

Google RankBrain (basé sur l’intelligence artificielle) mesure l‘interaction des internautes avec votre contenu.

(Par exemple, RankBrain accorde une attention particulière au CTR et au délai d’attente… deux facteurs dont j’ai déjà parlé dans cet article).

Le but ultime de RankBrain est de déterminer si les utilisateurs sont satisfaits de votre contenu.

En d’autres termes, votre contenu correspond-il à la demande de l’utilisateur? Sinon, il sera TRÈS difficile à classer (même si votre page est optimisée avec des mots et requêtes clés).

Mais si vous créez une page qui satisfait vos utilisateurs, Google va vous propulser au sommet des SERPs.

Par exemple, supposons que vous souhaitiez classer le mot clé: « Petit-déjeuner de régime végan ». Effectuez une recherche Google sur ce terme et parcourez les 5 meilleurs résultats organiques :

recherche-google-pertinence-des-mots-cles

 

Que remarquez-vous?

Tous les résultats sont basés sur des recettes , comme ceci:

pertinence-mots-cles-google-search

En d’autres termes, les personnes recherchant ce mot clé ne veulent pas savoir pourquoi le petit-déjeuner est important (ou pas important) dans le régime végan. Ils ne veulent pas connaître les «5 éléments d’un petit-déjeuner végan». Ils veulent juste une liste de recettes pour avoir des idées de petits déjeuners.

Ainsi, mieux vous pourrez satisfaire les intentions de l’utilisateur, en général, meilleur sera votre classement.


N’hésitez pas à partager et à commenter cet article sur le SEO on-page. Je tiens compte de toutes les remarques, suggestions pour améliorer et mettre à jour mes articles. Et si vous avez des questions, c’est avec grand plaisir que j’y repondrai !

 

Suivez moi et partagez sur :
error
Retour haut de page