Typographie-typo-font-webdesign-choix-de-la-police-Digit2go-webmarketing-webdesign-et-référencement

Choisir la bonne typographie pour son site

Choisir une typographie adaptée à l’image qu’on souhaite donner de son site internet, et plus précisemment de son entreprise, peut s’avérer un vrai casse-tête chinois. Face à une offre toujours grandissante, voire illimitée, de polices d’écriture il devient de plus en plus compliqué de faire son choix.


A quoi faut-il faire attention pour déterminer la typographie de son site ?


Voici quelques régles et conseils pour rendre vos contenus plus lisibles et séduisants. Typologie, conseil pour choisir sa typologie, Digit2Go, webmarketing, création de sites internet, référencement, acquisition de traffic

Il ne s’agit pas de faire un choix au hasard, juste pour faire joli, mais d’un choix stratégique, important pour votre image de marque.

Le choix de la typologie influence la lisibilité et l’efficacité du message que vous voulez faire passer à vos lecteurs, prospects ou clients.

 


Choisir une police qui a du caractère


Le choix des polices est très  important car il conditionne la lisibilité et influence la manière dont les lecteurs percevront le contenu de votre site (formel, décontracté, sérieux, créatif, …).

Chaque police a sa personnalité
La classification  des polices généralement utilisée, celle du W3C, les regroupe en cinq familles génériques :

  • Serif : polices à empattement (ex : Times New Roman, Georgia, Garamond…)
  • Sans-serif : polices sans empattement (ex : Arial, Helvetica, Tahoma, Verdana…)
  • Cursive : polices simulant l’écriture à la main (ex : Lucida Handwriting)
  • Fantaisie : polices plus décoratives, surtout utilisées pour des titres (ex: Impact, Fraktur…)
  • Monospace : polices à largeur (chasse) fixe (ex : Courier New, Lucida Console…)

lettres - font - typographie - typologie - écriture - digit2go.comEvitez l’utilisation des polices par défaut
La plupart des logiciels de traitement de texte, de thèmes WordPress etc.  proposent des polices par défaut (Arial, Times New Roman, Verdana…). Choisir une typo plus personnelle est déjà une manière de se démarquer, de monter que, pour vous, les détails comptent.

Si vous pensez que seul votre contenu a de l’importance, sachez qu’un texte trop long, mal structuré, sans titres et sous-titres, (donc difficile à lire) risque fort de vous faire perdre pas mal de lecteurs. Car, sur le web, les lecteurs scannent les textes plus qu’ils ne les lisent d’un bout à l’autre. Un texte trop lisse, sans points de repères, a donc peu de chance de capter l’attention du lecteur.

Fuyez les clichés et les typos bling bling
Certaines polices, à force d’avoir été utilisées à tort et à travers, sont devenues synonymes de mauvais goût et d’amateurisme .  Fuyez les Comic Sans MS et autre Papyrus, à moins de les utiliser avec une extrême prudence.

Optez pour 2 ou 3 polices maximum
Pour donner du relief au contenu, il est préférable d’utiliser une police différente pour les titres et pour le corps du texte. Par contre, mieux vaut limiter le nombre de polices.
Pour varier les effets visuels, vous jouerez plutôt sur la taille, l’intensité (utilisation du gras), et l’utilisation de couleurs au niveau des blocs de texte plutôt que de changer de police de caractères. Alternez aussi sérif et sans sérif.
Mais avant tout, distinguez ce qui est important (un nom, un titre, une offre) de ce qui l’est moins.

Efficacité des contrastes
typography-digit2go.com
Mieux vaut ne pas choisir deux polices de la même famille. Mélangez une police sans-serif (corps) avec une police en cursives ou une police fantaisie (titres) ; l’impact sera nettement plus éfficace. C’est bien connu, les contraires ont tendance à attirer : des polices classiques et plus fantaisies s’équilibrent lorsqu’elles sont combinées. Il peut donc être intéressant de coupler une police avec une signature forte avec une police plus neutre pour harmoniser le design de votre site.

Jouez sur la taille des caractères
Pour beaucoup la taille 12 reste le standard à utiliser dans tous les cas. Pas forcément ! Pour une page web, la tendance actuelle s’oriente vers des corps de texte de 14 ou 16.
Mais dans tous les cas, en toute logique, les éléments de contenu les plus importants seront les plus grands.

N’optez pas pour des phrases en TOUT EN MAJUSCULES
Notre cerveau lit beaucoup plus vite et plus facilement si les lettres correspondent à des formes. Or, les formes disparaissent en grande partie dans un texte qui est écrit tout en majuscules. De plus, l’usage des majuscules est souvent ressenti comme plus étant plus agressif.


Privilégier la lisibilité avant tout


Quelles sont les polices les plus lisibles ? Des polices avec empattements -serif-  ou sans empattements – sans serif. C’est un débat qui continue à faire parler les anciens et les modernes. Mais tous s’accordent sur le fait que la lisibilité d’un texte dépend d’un ensemble de facteurs tels que la longueur des lignes, la taille de la police, le corps du texte et la graisse des caractères ainsi que la hauteur des l’interlignes.

création de contenu - copywriting - contenu optimisé - typographie - fonts - Digit2GoPour vous aider dans le choix de votre typographie, voici quelques outils qui vous seront utiles

Typetester.org : cet outil vous permettra de juxtaposer plusieurs polices de caractère afin de voir si elles s’accordent bien.

Typespiration.com vous permettra de trouver l’inspiration et de tester les combinaisons de polices .

Typography.com vous donnera différentes techniques pour vous aider à choisir votre police d’écriture.


Et si vous avez des questions, besoin de conseils, n’hésitez pas à me contacter afin que j’établisse une charte graphique adapté à l’image de marque que vous souhaitez véhiculer !